Le char Renault

Le char léger Renault est un blindé révolutionnaire par l’adaptation d’une tourelle pivotante à 360° permettant une bonne maniabilité de tir (mitrailleuse où canon). Contrairement aux autres chars présents sur le champ de bataille, le char Renault est léger, maniable et légèrement plus rapide avec seulement deux militaires pour la conduite et le tir.

Char capturé par les Allemands, lors du premier engagement du 28 Mai 1918 à Chaudun

La ferme n’a pas été identifiée et ce char appartenait à la Cie AS 305 du 2° BCL du 501° RAS

Renault FT exposé sur la place de la Concorde fin 1918, lors du lancement de l’emprunt 1918

Renauft FT photographié dans le dépôt de char du Camp de l’Artillerie Spéciale de Bourron (Sud de Fontainebleau), à le fin 1918.

 

P. Garcia apporte une précision importante pour la reproduction du char Renault qui monte fièrement la garde devant le musée de Rethondes.

En effet comme le démontre le site; http://1914-lemiroir-1918.izispot.com/le_grand_projet_266.htm , la construction de cette réplique appartient à cette magnifique association de passionnés qui réalise actuellement un second modèle qui pourra se mouvoir et ainsi participer aux nombreuses commémorations en vue du centenaire de la Grande guerre .

Félicitations à vous tous !

2 thoughts on “Le char Renault”

  1. Commentaire de Michel Souquet
    as.grande-guerre

    Aujourd’hui à 10h17

    Bonjour,

    Je viens de découvrir sur votre site quelques photos de chars français qui méritent d’être commentées.

    – Renault FT

    L’appellation FT 17, n’est pas une appellation conforme. Aucun document d’époque ne l’utilise.

    Ce char est appelé : Char léger Renault – Char léger – FT – Renault FT – Char FT – Char léger FT. . . . .

    L’appellation « FT 17 » est une dérive anglo-saxonne liée au fait que les Américains produiront une copie

    de Renault qu’ils baptiseront « Six tons model 17 »

    La prépondérance de la littérature anglo-saxonne, durant de nombreuses années, a fait le reste . . . .

    Photo 3 à 5 :

    – Photo 3

    – Renault FT n° 66260 – Char capturé par les Allemands, lors du premier engagement du 28 Mai 1918 à Chaudun

    La ferme n’a pas été identifiée et ce char appartenait à la Cie AS 305 du 2° BCL du 501° RAS

    – Photo 4

    – Renault FT exposé sur la place de la Concorde fin 1918, lors du lancement de l’emprunt 1918

    – Photo 5

    – Renauft FT photographié dans le dépôt de char du Camp de l’Artillerie Spéciale de Bourron (Sud de Fontainebleau), à le fin 1918.

    Ce site recevait les chars endommagé au combat et les remettait en état.

    – Schneider CA1 M1

    – Photo 1 et 2

    – Schneider Ca1 M1 n° 61047 du Groupe AS 2, détruit le 16 Avril 1917 à l’Est de Juvincourt.

    Ce char était commandé par le S/Lt Debruères. 4 des 7 membres d’équipages ont été tués

    Ces 2 photos ont été prises par les Allemands (le char étant resté dans leurs lignes)

    – Photo 3

    – Schneider CA1 M1 du Groupe AS 1 ou AS 10, photographié dans le Bois de Baconnes en Avril 1917

    Le char en arrière plan (à droite de la photo est un Saint Chamond M1 dépannage de l’AS 102 (ou SRR 102).

    La SRR était la Section de Ravitaillement et Réparation.

    Ces chars devaient être engagés le 17 Avril 1917 dans le secteur du Mont Cornillet.

    Cet engagement sera annulé et ce Groupement de char sera engagé à Laffaux le 5 Mai 1917.

    – Photo 4

    – Schneider CA1 M1 du Groupe AS 2 a été détruit le 16 Avril 1917, au Sud/est de Juvincourt.

    Ce char, commandé par le Lt Poupel était le premier de la 2ième Batterie du Groupe (n° 61029).

    Cette photo a aussi été prise par les Allemands, car ce char est aussi resté dans leurs lignes.

    J’interviens dans la rubrique Artillerie Spéciale du Forum « Pages 14-18 » sous le pseudonyme de « Tanker ».

    http://pages14-18.mesdiscussions.net/pages1418/Pages-d-Histoire-Artillerie/Artillerie-Speciale-chars-d-assaut/liste_sujet-1.htm

    Je serais intéressé par une copie en bonne résolution de la photo 3 de char Schneider, qui pourrait peut-être

    me permettre d’identifer avec précision ce Schneider.

    Le camouflage, peint au pinceau, est une véritable empreinte digitale permettant de différencier ces chars et

    il faut, de préférence, une photo bien lisible . . . .

    Merci d’avance et très bonne journée – Michel Souquet

  2. Bonjour Monsieur
    Faisant parti de l’association Le Miroir qui a réalisée ce Char FT 17, je vous corrige en disant que ce ne sont pas des étudiants qui l’ont produit.
    Pour preuve voici notre site internet où vous constaterez que nous somme actuelement en train de réaliser un second char FT17 qui roulera dans 1 ou 2 ans maximum.
    http://1914-lemiroir-1918.izispot.com/le_grand_projet_266.htm
    Cordialement
    Garcia T

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *