Epopée des 148è & 45è Rég. d’Inf. Française progressant en Belgique jusque Cognelée ( Namur) en Août 14

Epopée de plusieurs compagnies des 148ème & 45ème Régiments  d’Infanterie Française progressant en Belgique dans la région de Namur,  jusque Cognelée, durant les premiers jours de guerre,  en Août 14.

Le 148ème Régiment d’Infanterie Française est en garnison à Givet, ville frontière du Nord de la France.

Le 45ème Régiment d’Infanterie Française est en garnison à la caserne St- Vincent de Laon, autre ville du Nord, proche de la frontière

Le 17 Août 1914, au matin, le 148ème R.I. fut remplacé par le 45ème R.I.

Le 20 Août, rencontre entre le général Mangin et le lt-colonel Grumbach, commandant le 45ème.

Le 45ème régiment d’infanterie quitte Anhée dans la nuit du 21 au 22 Août  pour être remplacé par le bataillon du commandant Vannière du 148ème revenu de Hun.

Dans l’après-midi du 22 août, les soldats du  148ème quittent Anhée…

Narration du général Cadoux sur l’intervention des troupes françaises au siège de Namur ;

Le 3ème bataillon du 148ème régiment d’infanterie avec 2 compagnies du 45ème régiment d’infanterie progressent sur Namur et arrivent à hauteur de la ville le 22 Août à 7h00.

Le 3ème bataillon est envoyé aussitôt sur la chaussée de Louvain, à 500 m au Sud de la borne 6, à la bifurcation de la chaussée et du chemin de Cognelée. Dans l’après-midi, il fut chargé de reconnaître les abords Nord du bois des Grande Salles, en vue de reprendre le château de Beauloye ( voir article; Cognelée, la ferme de Beauloye) Celui-ci fut abandonné à l’ennemi par les troupes belges du capitaine Dewattines.


A 17 h00, l’ordre fut donné aux 12ème compagnie ( Boitel) et 9ème compagnie (Gaune de Beaucoudry) de se porter en avant.

Elles commencèrent à progresser vers l’église et le cimetière sous des tirs provenant de Beauloye. Le major belge Melon du 30ème d’infanterie de ligne, ayant confirmé l’évacuation de Beauloye par ses troupes et le capitaine belge Dewattines ayant conseillé de ne pas aller plus loin, les 12ème et 9ème compagnies françaises furent dispersées dans les tranchées voisines jusqu’à ce que la 10ème compagnie leur fut envoyée en renfort.

Alors elles envahirent, baïonnette au canon, le parc du château et une section de la 9ème compagnie avec le lieutenant de Beaucoudray, pénétra dans le domaine en mettant en fuite les derniers défenseurs ennemis.


A 19h30, les tranchées qu’occupaient les 10ème et 12ème compagnies, prises d’enfilade par l’artillerie allemande, durent être évacués. La 9ème reçut aussi, du chef de bataillon, l’ordre de se replier derrière le village de Cognelée.



Le lendemain, les compagnies occupèrent les abords de Champion, où elles subirent un feu affolant de batteries lourdes de campagne.


Le colonel Grumbach, commandant le 45ème, avec ses 11è et 12è compagnies et aussi avec les 9ème, 10ème, 11ème et 12ème compagnies du 148ème dirigent ces troupes vers la frontière française et bivouaquent le 23 Août en soirée à 1500m de Bioul…




6 thoughts on “Epopée des 148è & 45è Rég. d’Inf. Française progressant en Belgique jusque Cognelée ( Namur) en Août 14”

  1. bonjour je recherche mon grand oncle rene beth nee le 11 09 1892 il etait au 148 ri blesse le 15 10 1914 a berry au bac par balle a l’epaule droite et ensuite soigner a givet je voudrai savoir ci vous aver des document ou une photo de lui cordialement m/carlier

Laisser un commentaire