Contraste du charmant village de Rossignol avec la désolation de la guerre

Rossignol, village charmant et agreste de 800 habitants avant le conflit,  devient le témoin de la rencontre de 2 armées en cette journée du 22 Août 1914 qui fut très meurtrière…

Mlles Mathilde et Gabrielle van der Straeten- Ponthoz mirent leur château à disposition de la croix-rouge de Belgique afin de soigner tous les blessés de guerre. Un élan de solidarité assidu s’organisa autour de cette « ambulance » avec une grande participation des habitants de Rossignol qui s’improvisèrent brancadiers et infirmiers et infirmières.

Mr Hurieaux et son épouse offrirent ensuite les locaux de leur usine pour augmenter encore le potentiel d’accueil des soldats blessés.

One thought on “Contraste du charmant village de Rossignol avec la désolation de la guerre”

Laisser un commentaire