Category Archives: L’Armée Belge

Martial Bruckner, soldat du 19ème de ligne, né à Paris

documents protégés par le Copyright, appartenant à la famille et particulièrement M. Jacques Francon

Martial Bruckner est né à Paris le 17 Juillet 1884

Son père; Emile Bruckner est un industriel, né à Liège en Belgique en 1858. Il s’établit en France, à Paris et devient Membre de la Chambre de Commerce belge

asu extrait généalogie Martial Bruckner père & grand-père

Avec la mobilisation début Août 1914, les classes les plus jeunes sont rappelées sous les drapeaux pour combattre les belligérants et très vite les autorités font appel à des volontaires pour appuyer cette armée…

Martial Bruckner répond spontanément à cette demande et le 7 Novembre 1914, il s’engage comme volontaire de guerre. Il est envoyé au centre d’instruction du camp d’AUVOURS jusqu’au 29 Avril 1915.

05 mibb auvours 1915 camp belge 3

 

01 feuille de Matricule BRUCKNER Martial 04 copie

02 feuille de Matricule BRUCKNER Martial 05

 

03 Centre instruction BRUCKNER Martial 06

 

04 fond des combattantsBRUCKNER Martial 12

En Mars 1936, Martial BRUCKNER, domicilié à Laeken (Bruxelles) Boulevard Emile Bockstael, N°178, a renseigné les autorités belges sur son parcours durant la Grande Guerre ;

«  Entré au service actif le 4 Octobre 1914 en qualité de Volontaire de guerre, Martial est dirigé sur le centre d’instruction du camp d’Auvours pour une durée de 4 mois puis est affecté au 13ème régiment de ligne, 3ème bataillon, 2ème compagnie et rejoint le front dans le secteur de Wulpen , proche de Nieuport.

Le 25 Décembre 1916, l’état-major décide de créer le 19ème régiment de ligne avec notamment l’insertion de la 3ème compagnie du 13ème de ligne dont fait partie Martial Bruckner. Il intègre à présent le 3ème bataillon , 9ème compagnie.

Le 8 Janvier 1918, Martial appartient au Corps d’armée, 4ème division d’armée, troupes d’administration au service santé (T.A.S.S.) où il est resté  jusqu’au 27 Juin 1918 puis est retourné au 19ème de ligne.

Le 25 Octobre 1918, Martial subit une importante blessure qui l’oblige à recevoir des soins à l’hôpital de Bruges. Après 5 à 6 jours de traitement, il est dirigé vers l’hôpital l’Océan de La Panne sur la côte belge. Il reste en traitement dans cet établissement jusqu’en Janvier 1919 puis est évacué sur l’hôpital militaire de Vincken .

Le 19 Avril 1919, il est envoyé en congé illimité par le Centre de Triage des Anciens Militaires ( C.T.A.M.), 3ème compagnie , Heysele, en vertu de la D.M. du 12 Décembre 1918 , n° 959/17 M.J. Cabinet.

Le major Bourg signe son congé définitif le 26 Juin 1919. »

 

asu carte combatant grand pere099[6162]_modifié-1

 

asu hauteville lompnes sépulture de Martial Bruckner