Saint-Hubert, les Prisonniers de Soltau et Edouard Gillard Meunier du 14ème de forteresse

En 1917, une main d’oeuvre obligatoire est envoyée dans toute l’Allemagne pour contribuer aux divers travaux sous la contrainte dans l’industrie et l’agriculture  pour remplacer les travailleurs allemands partis au front.

Vivement la Fuite  – 1917

Edouard Gillard Meunier écrit fin Juin 1917 à son épouse à Saint-Hubert.

Il est attaché au 14ème régiment de ligne de forteresse et est prisonnier à Soltau

Laisser un commentaire