La cavalerie française en Belgique

La Cavalerie Française

site dragons français color

" Le 6 Août , au matin, nous commençames par gagner Montmédy par Marville. Après un long repos, ma brigade gagne Bellefontaine et s'y établit pour assurer le débouché de la division entière.

Partout des drapeaux, des cris de "Vive la France" , les Belges nous acclament tout en nous tendant des victuailles et des rafraîchissements.

Le 28ème dragons s'installe à Breuvanne et le 30ème dragons à Tintigny. Je suis logé chez le notaire de Tintigny.

Les 7, 8 et 9 Août, la 4ème Division de cavalerie eut à surveiller la direction d'Arlon. Elle se porta le premier jour à Etalle et des escarmouches eurent lieu jusqu'à Vance .

Le 9 au soir, le général Abonneau me dit qu'il devait se porter le lendemain sur Florenville.La division passa la plus grande partie de la journée en formation de rassemblement , le Q.G. de la division resta à Florenville tandis que les cantonnements des 2 régiments furent établis à Lacuisine et Chiny. Nous restâmes dans nos cantonnements durant 3 jours , nous bornant à envoyer des patrouilles en reconnaissance.

Le 16 Août, la division prend la direction de Muno et Messincourt, ma brigade reçoit l'ordre de s'arrêter à Fontenoille et de s'établir à l'ouest du village pour assurer l'écoulement de la colonne.

Les troupes d'infanterie françaises nous croisent près de Muno.

Le 18 Août, ma brigade, renforcée d'un groupe cycliste et d'une batterie fut chargée d'assurer le débouché de la division à la maison blanche sur la grand'route , à 1 kilomètre au sud-ouest de Fontenoille vers Florenville.

Le 28ème dragons fut détaché à Herbeumont avec pour mission de tenir les débouchés de la Semoy à Cugnon et Dohan.

Vers 11h00, une division de cavalerie ennemie est signalée vers Jamoigne et nous prenons rapidement cette direction pour une mission offensive. L'ennemi s'est barricadé à Pin .Après l'affrontement, nous recevons l'ordre d'envoyer 2 escadrons du 30ème dragons sur Recogne et Libramont et 1 escadron du même régiment sur Paliseul et Maissin. Je ramène avec moi le 28ème dragon à Herbeumont avec un bataillon du 9ème régiment de ligne .

Cantonnements sur place, le soir.

20 Août , les 4ème et 9ème divisions de cavalerie, formant un Corps provisoire de cavalerie sous les ordres du général Abonneau, reçoivent pour mission de se porter respectivement sur les gares de Libramont et de Neufchâteau.

Vers 13h00, une forte attaque ennemie est lancée contre Neufchâteau. la riposte ennemie est impressionnante et oblige une retraite sur Petitvoir et le Saupont. Nous recevons l'ordre d'aller prendre position sur le front Burhaimont et Assenoiset de nous y maintenir pour protèger l'écoulement de la Division sur Bertrix.

Le 21 Août, ma brigade recevait pour mission de se porter à la bifurcation des routes de Recogne et de Bertix, pour couvrir le rassemblement de la division .Je me fis couvrir moi-même par un escadron du 30ème dragons(le 3è), envoyé à la sortie Est de la forêt de Luchy, face à Recogne, et par le peloton Langevin, du 28è dragons, détaché à Bertrix, tandis qu'à ma gauche le peloton Humann patrouillait sur Jéhonville et Offagne.

Pas d'incident majeur et vers 16h00, nous allions prendre nos cantonnements à Bièvre, Houdremont et Graide.

Ce fut le dernier jour de couverture.

Le 22 Août, notre IVè armée prenait l'offensive sur tout le front et la 4ème division de cavalerie, qui venait de lui être affectée, devait opérer à sa gauche dans la région de Gedinne et Vonèche .

23 Août ; retraite après plusieurs confrontations avec l'ennemi.

La division rejoint la route de Membre , franchit la Semoy et trouve un peu de repos dans la région de

Mézières…"

site dragons  français à cheval color peinture

Laisser un commentaire