30 nov. 2016, cent ans après la Déportation de masse des citoyens d’Arlon

Le 30 Novembre 1916, voici donc 100 ans, les Arlonais sont forcés par les belligérants a se rendre en nombre à des convocations obligatoires pour un départ imminent en gare d’Arlon…

site-to-be-arlon-plaque-deportes-inaug-1930-disparue-en-40-copie

Le bourgmestre Vincent Magnus accompagné de plusieurs échevins ont levé le voile sur une nouvelle plaque commémorative le 30 Novembre 2016 sur le mur de l’église du Sacré-Coeur  à la rue des Déportés.

site-to-be-30-nove-2016-plaque-deportes-arlon

Explication de l’historien de guerre Jacques CHAMPAGNE.

Sur l’image colorisée ci-avant, une première plaque commémorative est apposée en 1930 et 10 ans plus tard, en Octobre 1940, les Allemands la font enlever …

 » 30 Novembre 1914

Des larges affiches sont placardées dans la ville d’Arlon ; tous les citoyens arlonais et des villages environnants, dans la tranche d’âge de 17 à 55 ans sont convoqués au Noviciat des Pères Jésuites pour y passer une visite médicale afin de déterminer s’ils sont aptes à partir pour le travail obligatoire dans le bassin industriel de la Ruhr en Allemagne.

arlon-noviciat-et-pensionnat-jesuites

Environ 400 personnes sont désignés et transférés vers le moulin Wagner avant d’être embarqués dans un train spécial vers le camp de Guben  (Brandebourg). »

site-to-be-arlon-le-moulin-wagner

guben-brandebourg-chapelle-russe

 

 

 

 

Laisser un commentaire