Rossignol, Cimetière du Plateau

C’est en 1917 que le cimetière du Plateau, situé sur la route de Neufchâteau, et que le cimetière Est, sur la route de Marbehan sont érigés puis la nécropole à l’Orée de la Forêt

Le cimetière Est est aujourd’hui disparu. Il était établi à un tournant de la route d’Orsinfaing à Rossignol. 220 soldats français et 108 soldats allemands étaient enterrés à cet endroit.

Les exhumations débutèrent le 6 Avril 1917. Un architecte, Viderlein, s’occupa des exhumations jusqu’au 6 Novembre 1918.

 

Plus de 2.500 soldats sont inhumés dans ces deux cimetières militaires

Le Monument aux Marsouins est construit avec l’aide financière d’un industriel français,  M. Feumette qui a perdu son fils unique lors de la bataille du 22 août 1914.

Ce père désemparé par le décès de son fils, se suicidera sur la sépulture …

Tous les cimetières militaires furent construits par les Allemands aux frais des communes. En 1917, un groupe de dessinateurs et architectes furent envoyés en Belgique pour élaborer un plan de reconditionnement des nombreux cimetières. Parmi les 58 endroits retenus, l’entité de Rossignol en conserva 3…

Suite à des accords entre la Belgique et la France, les familles françaises furent autorisées à rapatrier les dépouilles mortelles de leurs parents qui reposaient sur le territoire belge. Bien des familles ont constaté le dévouement des populations locales qui entretenaient pieusement toutes ces sépultures et elles laissèrent, pour beaucoup, les victimes françaises en terre belge…

L’Office des Sépultures Militaires prévoyait que certains petits cimetières seraient dépareillés pour assurer une meilleure concentration des lieux de mémoire pour en faire de grandes nécropoles en vue d’assurer des honneurs perpétuels à tous ces Héros.

La construction de 2 ossuaires eut lieu en 1923.

2379 Coloniaux Français dans l’abside de la Basilique forestière  revenant d’Assenois, Grapfontaine, Neufchâteau, Florenville, Villers-sur-Semois, Marbehan, Pin, Tintigny, Les Bulles, Etalle et Jamoigne…

2400 soldats Français dans l’ossuaire de Virton .

En 1926, les cimetières de Rossignol-Est, Tilleul, Tintigny, Marbehan et Orsinfaing furent démantelés et réaffectés . Les transferts n’ont pas toujours été respectés suivant la logique des champs de bataille et certaines protestations furent émises sur ces transferts…

En 1935, les croix de bois furent remplacées par les croix en béton que l’on voit de nos jours…

26 thoughts on “Rossignol, Cimetière du Plateau”

  1. Les ossuaires français sont davantage importants dans les nécropoles du Sud de la Belgique, à Rossignol et beaucoup de familles cherchent encore l’emplacement d’une éventuelle tombe…

  2. Bonjour

    Je suis à la recherche de la tombe de mon grand-oncle Armand MAILLARD , soldat au 1er Régiment d’infanterie coloniale , tué à l’ennemi à Rossignol le 22 août 1914. Son corps n’a pas été rapatrié dans sa commune d’Yvignac (22).
    Il était né le 26 avril 1890 a Yvignac La Tour (22)

    Merci d’avance pour votre aide
    Mme Bernon

Laisser un commentaire